≡ Menu

La hernie discale

Une hernie discale peut causer un lumbago. Mais commençons d’abord par expliquer ce qu’est une hernie discale. La hernie discale s’applique à un disque vertébrale. Le disque sépare deux vertèbres et joue le rôle d’amortisseur. Il est composé à 80% d’eau et se divise en deux parties :

  • un anneau composé de cartilage fibreux,
  • un noyau gélatineux situé au centre.

Le problème principale aujourd’hui est que notre mode de vie principalement assis fait peser des contraintes énormes sur nos disques vertébraux. Il arrive donc que l’anneau d’un disque se fende et que le noyau s’engouffre dans cette fente faisant alors un bourrelet (hernie discale) qui peut toucher un nerf et va provoquer la fameuse sciatique. Quand le nerf est compressé la douleur irradie dans la jambe et peut être relativement intenable. Certaines hernies devant même être traités chirurgicalement.

Quel rapport entre hernie et lumbago ? Notre corps est bien fait et si une hernie écrase un nerf lors d’un mouvement, les muscles du dos vont se bloquer pour empêcher des mouvement potentiellement dangereux. Il vont se bloquer très puissamment d’ailleurs car j’en ai fais l’amère expérience …

Hernie discale

Une fois la hernie en place, que peut-on faire ? Se ménager en fait, éviter le surpoids qui accroit la pression sur le disque et se muscler le dos intelligemment. Il faut noter que l’on peut avoir de nombreuses hernies discales sans aucune douleur, car si aucune ne touche un nerf il n’y a pas de soucis ! Par contre dans le cas où elle fait fortement pression les douleurs peuvent devenir intolérables avec une perte de mobilité.

 Un médecin généraliste mais mieux encore un spécialiste ou un ostéopathe va même pouvoir en mobilisant le patient et en interprétant les douleurs savoir à quel étage de la colonne se situe la hernie discale. En général les hernies discales se produisent sur les derniers étages du bas de la colonne en L5-S1 et/ou L4-L5. Quand nous sommes passés à la position debout la colonne a pris de plein fouet les effets de la gravité.

Il se dit que certains ostéopathes peuvent remettre en place une hernie, ce qui me semble quasi-impossible et je conseille donc d’éviter toute manipulation comme me l’a conseillé le mien. Avec le temps par contre une hernie discale peut se résorber mais il faut être patient.

En phase de douleur intense, le traitement est le même pour le lumbago en général : anti-douleurs, anti-inflammatoires et myo-relaxants.

{ 4 commentaires… add one }
  • Jean 25 avril 2013, 15 03 45 04454

    Bonjour,

    J’ai une sciatique importante du à une hernie discale en L5-S1. Je souffre depuis des mois avec des douleurs dans la fesse et dans la jambe droite. J’ai essayé la kiné, la natation qui m’apportent un soulagement mais rien n’y fait. Je me demande si je ne vais pas me faire opérer … On m’a dit qu’avec le temps ça allait passer mais je trouve le temps long. Un ami à moi qui a souffert d’une hernie discale en L4-L5 a mis un an à s’en remettre mais à présent tout semble aller bien pour lui. Qu’en pensez vous ? Je dois aussi préciser malheureusement que je suis plutôt enrobé et que mon poids me pèse …

    Jean

  • Jay Malaudos 26 avril 2013, 6 06 37 04374

    @Jean :

    Quel belle emmerde la sciatique ! Car la plupart des gens ont des hernies mais pas forcément de sciatique, tant que la ou les hernies n’appuient pas sur le nerf. La chirurgie est vraiment à laisser aux cas graves car elle est destructrice de mon point de vue; pour soulager on enlève un morceau de disque ou le disque, super. Je pense que le temps fait son office mais il faut faire très attention aux mouvements, apprendre les bonnes règles de l’hygiène du dos et aussi ne pas être en surpoids. Certains font passer leur sciatique en moins d’un mois et pour d’autres c’est le calvaire et l’opération. Je pense que la condition physique y ait pour beaucoup, un sportif encaisse généralement plus facilement ce type de problème sous réserve qu’il ne fasse pas le fou en reprenant le sport trop tôt. Je pense aussi que l’erreur est de ne rien faire. Il faut marcher à son rythme, faire de la kiné ou des mouvements spécifiques tous les jours. Admettre que la guérison prend du temps c’est dur tant d’un point de vue humain que quelquefois financier (arrêt maladie moins bien payé).

  • Jean 30 avril 2013, 12 12 20 04204

    C’est vrai que ça prend du temps et l’on pense alors à la chirurgie mais en effet on a envie de laisser le temps faire son affaire et de ne pas passer sur le billard ! J’ai entamé un régime car 170m pour 92kg c’est bien trop et mon dos supporte la charge de mes excès alimentaires. Quand j’étais plus jeune j’étais assez sportif et je pesais 72kg, j’ai donc gagné plus de 20kg en 30 ans et je suis devenu très sédentaire. Je pense que tout cela a joué dans l’apparition de ma hernie et aussi dans sa guérison très lente.

  • Jay Malaudos 1 mai 2013, 8 08 07 05075

    @Jean :

    170m pour 92kg ça donne un IMC de 31,8 soit effectivement un surpoids important. Si de plus tu es assis toute la journée devant un écran, les disques vont souffrir quoi que tu fasses. La pression exercée sur les disques du bas dépend beaucoup du poids. De plus la prise de poids est presque tout le temps localisé sur le ventre pour un homme, ce qui « attire » la colonne vers l’avant en position assise et provoque un pincement qui à la longue détériore le disque intervertébrale. Dans le cas d’une hernie, il est clair que le poids est vraiment gênant pour la guérison. Autour de moi, si on exclut les sportifs et les accidents, bien des personnes ayant des hernies (et une sciatique associée) sont en surpoids important. Pour ma part j’ai 6/7 kilos à perdre au moment où j’écris ces lignes pour être dans une zone de poids idéal pour mon dos.

Cancel reply

Leave a Comment

Next post:

Previous post: