≡ Menu

Traitement du lumbago

Quel traitement pour le lumbago ? Les choix sont très larges et on peut en fait combiner une multitude de traitement pour soigner son lumbago.

Le chemin classique quand la douleur devient aigüe est d’aller voir son médecin généraliste qui va appliquer à coup sur le classique traitement : anti-douleurs et anti-inflammatoires (voir des myorelaxants pour favoriser la décontraction musculaire), en insistant sur une saine période de repos d’une semaine. Je le sais car j’ai testé pour vous et les nombreux connaissances qui ont eu un lumbago y sont passées aussi !

Petit rappel pour ceux qui ne sont pas habitués aux termes médicaux et qui sont victimes pour la première fois de leur vie d’un lumbago aigu :

  • Anti-douleurs : on parle aussi d’antalgiques (autre terme pour désigner l’action des anti-douleurs). En général, on donne des médicaments à base de paracétamol (comme le doliprane). Pour une action plus puissante, les médecins prescrivent aussi des médicaments à base de codéine plus puissants. Le but est bien entendu de diminuer la douleur aigu causé par le lumbago.
  • Anti-inflammatoires : le lumbago peut être d’origine diverse et associé à des réactions inflammatoires qu’il faut résorber.
  • Myo-relaxants : les myorelaxants ont pour but de favoriser la détente musculaire car le blocage que l’on ressent lors d’un lumbago est musculaire même si souvent la cause est différente.

Pour ma part, je suis partisan de la médecine naturelle et j’utilise peu les traitements médicamenteux. Quand la douleur est supportable, je ne prends rien à part une crème décontractante. Pour les anti-inflammatoires, le curcuma et l’harpagophytum remplace avantageusement les anti-inflammatoires médicamenteux qui attaquent l’estomac.

Médicaments contre le lumbago

Le lumbago étant gravé par le stress, il arrive que l’on prescrive des anti-dépresseurs pour calmer les angoisses. Car le stress est générateur de tensions musculaires qui peuvent être très puissante.

La chaleur aide à la décontraction musculaire. Une bouillotte dans le bas du dos permet de décontracter les muscles puissants qui s’y trouvent et qui sont responsables du blocage même si à l’origine du lumbago il peut y avoir d’autres causes que la simple contracture (qui est l’effet et non la cause).

Il faut bien retenir qu’un lumbago c’est un blocage du à la contraction des muscles et non une hernie discale. Aucune opération n’est possible mais une fois la partie aiguë de la crise passée, on revient à une lombalgie classique qui peut se traiter en prévention avec :

  • Renforcement des muscles du dos.
  • Renforcement des muscles abdominaux.
  • Étirements.
  • Apprentissage de gestes moins traumatisants pour le dos.

Le lumbago n’est pas une fatalité. Il existe des armes pour lutter contre en prévention ou lorsque la douleur aiguë est présente, mais c’est à chacun de se prendre en charge.

Il est aussi à noter que le surpoids est un facteur aggravant pour le lumbago et qu’il est donc utile de conserver un poids de forme pour ne pas entrainer une usure de la colonne qui causera à terme un lumbago. De même un faux mouvement avec une surcharge pondérale est souvent fatale !

{ 6 commentaires… add one }
  • Fredbuch 17 octobre 2013, 11 11 02 100210

    Bonjour
    En anti inflammatoire naturel, pensez vous que l on puisse prendre curcuma et harpaghophytum en teinture mère ?

  • Jay Malaudos 18 octobre 2013, 9 09 07 100710

    @Fredbuc :

    Je rappelle pour ceux qui ne le saurait pas que la teinture mère est un procédé qui consiste par macération et utilisation d’alcool/eau (pour la conservation) à conserver les principes actifs d’une plante. Dans le cas du curcuma et de phytopathologie, les préparations classiques fonctionnent bien et sont meilleur marché. Ce procédé par contre peut être utile pour le silicium (Voir le produit de l’abbaye des sept fons).

    Le curcuma a l’avantage d’être bon marché et très courant, il est de plus un bon anti-age. Ces anti-inflammatoires naturels ont un gros avantages, c’est que sur le long terme il ne cause pas de dommage à l’estomac comme les anti-inflammatoires médicamenteux.

    Il faut essayer car ils sont sans danger connu. On a beaucoup de recul sur ces deux plantes.

    • Fredbuch 20 octobre 2013, 7 07 31 103110

      Ok et merci
      Et toujours selon toi , quel serait les meilleurs associations de teintures mère pour le dos à prendre au quotidien ou quel genre de praticien serait à même de me renseigner .Et encore merci pour ton dévouement

      • Jay Malaudos 15 novembre 2013, 13 01 38 113811

        @Fredbuch :

        J’avoue mon ignorance en matière de teintures mère car j’utilise des compléments alimentaires plus classiques.

        • Fredbuch 16 novembre 2013, 5 05 39 113911

          Peux tu en dire plus sur tes compléments alimentaires classiques
          Merci

  • Jay Malaudos 27 novembre 2013, 20 08 00 110011

    @Fredbuch :

    Les compléments alimentaires classiques sont ceux cités dans l’article : harpaghophytum et curcuma (en gélules et comprimés). On peut aussi ajouter une multi-vitamine bien dosée.

    A noter qu’il peut également être intéressant de prendre des oméga 3 (sous forme d’huile de poisson) pour leurs effets antiinflammatoires.

    Une chose est sure, il est impossible de prendre trop longtemps des anti-inflammatoires médicamenteux car l’estomac n’y résiste pas même avec du Smecta. Il ne doivent constituer que le traitement d’attaque en période de crise aiguë.

Cancel reply

Leave a Comment