≡ Menu

Natation et mal de dos

La natation est un des meilleurs sports pour le dos, enfin c’est ce qu’on entend partout ! Et ce n’est pas loin d’être vrai en effet. Pour ma part, je considère que les trois activités les plus profitables contre les douleurs de dos en prévention ou en traitement sont : la natation, la marche à pied et les exercices d’étirement. Mais la natation a un avantage indéniable : l’absence de gravité dans l’eau; on est porté et la pression sur les disques intervertébraux en particulier est faible, ce qui est très appréciable en cas de hernie discale par exemple.

La natation est une activité profitable pour le dos à condition d’adopter le bon style de nage. Passons les en revue :

  • Papillon : c’est vraiment la nage la plus athlétique et la plus traumatisante pour le dos. A réserver aux sportifs entrainés et surtout pas aux malades du dos.
  • Crawl : le crawl en prévention peut avoir un sens, mais en cas de dos douloureux il pose un problème. Lorsque l’on nage le crawl, le bas du dos se creuse et les mouvements de rotation de la colonne peuvent être amplifiés la douleur. Le crawl est acceptable en cas de mal de dos si l’on nage avec un masque et un tuba pour ne pas pivoter le dos constamment.
  • Brasse : les mouvements de la brasse ne sont vraiment pas bons pour le bas du dos car on est bien trop cambré non seulement au niveau du bas du dos, mais la tête est en hyper-extension ce qui peut provoquer des problèmes cervicaux. Je recommande la brasse coulée (brasse de coté).
  • Dos crawlé : le dos crawlé est la nage idéale pour le dos avec des petits battements de jambe. Pour ceux qui ont du mal à flotter, je recommande de prendre un pull-boy, petit équipement que l’on place entre le haut de ses cuisses.

Natation dos crawlé

L’avantage principale de la natation c’est de faire travailler les muscles du dos (même les muscles profonds qui aident à soutenir sa colonne) sans traumatiser la colonne et il ne faut donc pas se priver d’aller à la piscine à moins d’être en crise aigu.

En période de crise acceptable, il faut tout de même éviter de nager et plutôt bouger un peu dans la piscine pour profiter de l’effet relaxant. Après on peut envisager de faire tranquillement des longueurs en dos crawlés et à son rythme. Toute douleur amplifiée pendant ou après la piscine doit être le signe qu’il faut calmer ses ardeurs !

Je vais à présent régulièrement à la piscine le matin tôt pour me relaxer (nage très lente dans le petit bassin et petite série d’exercices) et pour nager (dos crawlé). Je sens en effet quand je sors de la piscine un certain soulagement. J’ai abandonné le crawl qui me faisait mal.

La natation fait donc partie de l’arsenal contre le mal de dos et elle participe au rétablissement en incluant une partie sport dans le traitement, car il faut essayer de bouger pour ne pas perdre trop de muscles et en particulier ceux qui soutiennent la colonne et protègent les disques intervertébraux.

{ 13 commentaires… add one }
  • Maria 16 avril 2013, 8 08 40 04404

    Bon résumé de ce qu’il faut faire. Moi je ne fais que du dos crawlé et à petite vitesse car je ne suis pas une très bonne nageuse mais je sens que ça me fait du bien. Je suis plus détendu quand je nage. J’y vais une fois par semaine, car la piscine est loin de chez moi, et je nage environ une heure avec des petites pauses. Je conseille à tout le monde la natation qui est un sport doux et bon pour le dos !

  • Jay Malaudos 26 avril 2013, 6 06 31 04314

    @Maria :

    La natation c’est vraiment le sport idéal pour le dos car la gravité n’existe plus. Comme toi ma séance dure une heure et j’y vais doucement. Dans l’eau, on se détend et pour ceux qui souffre énormément il suffit de rester dans le petit bassin et de bouger un peu. Niveau plus sportif, le dos crawlé est en effet la nage la meilleure pour le dos. Par contre en province les piscines ne sont pas si nombreuses qu’à Paris et ce n’est sans doute pas simple de trouver son créneau.

  • domy 21 février 2014, 21 09 30 02302

    Opérée il y a 15 ans d’une hernie avec canal lombaire étroit, j’ai connu les lombalgies; les traitements anti-inflammatoires m’avaient occasionné une hépatite, j’ai donc acheté « le champ de fleurs ». Mais il y a un mois, victime d’un accident de la route, j’ai ressenti une douleur aux cervicales qui descend dans le bras gauche et mon pouce gauche est insensible; alors j’ai repris vite le champs de fleurs mais pour le moment je ne peux y rester longtemps car cela accentue les douleurs après 5, 10 minutes dessus.J’espère que cela va aller mieux.
    Je vais essayer d’aller à la piscine.

  • Jay Malaudos 22 février 2014, 15 03 58 02582

    @domy :

    Les anti-inflammatoires médicamenteux pris trop longtemps ne réussissent pas bien à la plupart des malades car ils attaquent l’estomac et surement l’intestin. Je ne savais pas qu’on pouvait déclencher une hépatite mais ça ne m’étonne qu’à moitié. Il faudrait passer à des anti-inflammatoires naturels qui n’aurait pas d’effets secondaires comme le curcuma par exemple, mais il y en a bien d’autres. Cela pourrait être intéressant pour toi de consulter un médecin naturopathe.

    Le champ de fleur que j’utilise régulièrement permet d’activer la circulation sanguine ce qui peut permettre de bien irriguer les zones un peu contracturés ou malades donc d’avoir un effet relaxant voire une guérison de certaines (pas toutes) pathologies. Mais ce n’est pas un remède miracle, juste un instrument de lutte supplémentaire contre la douleur qui peut favoriser la guérison.

    Pour les cervicales, il faudrait que tu aies un diagnostic car sans diagnostic difficile de savoir quoi faire,va voir un rhumatologue pour passer une radio ou mieux un scanner.

    La natation c’est bon pour le dos, enfin uniquement le dos crawlé et fait en fonction de son rythme, mais quelquefois simplement se déplacer dans la piscine en marchant et bouger le corps peut provoquer un soulagement.

    Bon courage

  • Onyxcool 14 avril 2015, 22 10 17 04174

    On m’a recommandé le dos crawlé mais également la brasse à condition d’avoir un tuba.
    Je pense que c’est l’idéal d’alterner les deux ..!

  • Jay Malaudos 3 juin 2015, 19 07 26 06266

    @Onyxcool :

    Le dos crawlé c’est bien quand il n’y a pas trop de monde à la piscine bien sur ! La brasse n’est pas conseillée car elle cambre exagérément le dos, mais sans doute qu’avec un masque et un tuba on doit avoir la colonne plus droite. Pour ma part je me limite au dos crawlé.

  • Sabrina patiente sciatique 13 juin 2015, 17 05 56 06566

    Je souffre de sciatique depuis plus de 15 ans et j’en suis vraiment arrivé à la même conclusion que la natation est le sport parfait pour mon dos couplé avec un peu de yoga, qui permet en plus de bien assouplir !
    J’essaie de pratiquer surtout du dos crawlé mais la brasse coulée à petites doses et en serrant bien les abdos pour éviter de cambrer, ça passe bien aussi 🙂 Et j’ai remarqué que le mouvement de « grenouille » des jambes fait un peu plus chauffer les muscles fessiers et ça détend un peu en période de crise !

  • Jay Malaudos 9 octobre 2015, 8 08 17 101710

    @Sabrina :

    En effet la natation pourvu qu’on la pratique avec prudence et plutôt en utilisant le dos crawlé est un des seuls sports praticables par les souffrant du dos.

    Pour le yoga je reste beaucoup plus réservé et je serais plutôt partisan d’une petite série d’étirements comme celles que l’on peut pratiquer chez le kiné.

  • nicolas 14 février 2016, 17 05 32 02322

    du grand n’importe quoi….je suis nageur en club avec une hernie L5-S1 et tout ce que je peux dire c’est que le battement de jambes ne fait pas du tout du bien à la hernie ! et c’est justement ça qui aide à avancer en nage dos, encore plus qu’en crawl…mais même en crawl cela fait mal (rotation de la colonne, que nenni). On dirait que les gens écrivent sur des sujets qu’ils n’ont pas vraiment expérimenté en profondeur…

  • Jay Malaudos 18 février 2016, 16 04 51 02512

    @nicolas :

    Je ne sais pas si tu parles de l’article ou des commentaires, mais dans mon article, je dis exactement la même chose que toi à savoir que le dos crawlé est la seule nage acceptable pour les blessés du dos … Relis l’article donc !

    Concernant les autres commentaires, il est possible que pour des pathologies plus légères, les autres nages ne posent pas de problèmes. Les gens décrivent leurs expériences donc ce ne sont pas des menteurs ! En fonction du placement de la hernie aussi, le ressenti ne sera pas le même.

  • GALLIKER 25 février 2016, 20 08 16 02162

    Après avoir lu et profité de tous vos témoignages, il me semble normal d’apporter, humblement, ma pierre à l’édifice.
    En préalable, je crois que l’on ne peut absolument pas se passer de l’avis d’un professionnel de la santé, les pathologies du dos sont nombreuses et chacun réagit de façon différente.
    La brasse m’a été fortement déconseillée voire proscrite, papillon n’en parlons pas, crawl et dos crawlé ne m’ont pour l’instant pas été interdits, la nage avec tuba et un bon compromis, les étirements sont effectivement absolument nécessaires, le champ de fleurs, sans être miraculeux, me permet de casser les douleurs trop fortes, pour les bourses modestes ne pas hésiter à utiliser le yantra mat(30 euros environ).
    Pour info, je souffre d’une discopathie dégénérative relativement banale vu mon âge mais néanmoins douloureuse, mais nager m’est absolument nécessaire et jusqu’à présent aucun thérapeute (rhumatologue, cardiologue et autres) m’a incité à cesser cette activité sportive, je crois donc que chaque cas est personnel, certains pourront continuer à nager la brasse, d’autres pas . En période de crise « oui  » levons le pied, puis repartons du bon et cela est possible tant qu’on a pas les deux dans la » tombe » je plaisante »

  • Jay Malaudos 28 février 2016, 11 11 26 02262

    @Galliker :

    Passer par un professionnel de santé est je dirais obligatoire, car pour pouvoir se soigner et vivre au mieux, il faut au moins un diagnostique. Entre une contracture et une hernie discale par exemple il y a un monde en terme de gravité !

    Pour la natation bien sur, il faut adapter en fonction de sa pathologie. D’expérience en cas de pathologie plutôt grave, on se contente du dos et de la brasse coulé à la limite. Pour ce qui est de la nage avec un tuba, cela suppose déjà d’être un bon nageur ou tout du moins un nageur correct. Dans ce cas c’est excellent car il n’y a pas ce mouvement gênant de rotation de la colonne qu’entraîne le crawl.

    • GALLIKER 28 février 2016, 19 07 11 02112

      Bonsoir,
      En tout cas bravo pour ce Forum, car si un thérapeute est absolument incontournable pour l’établissement d’un diagnostic il est bon d’apprendre de l’expérience de l’autre, c’est vrai le tuba est un bon compromis pour pouvoir continuer à nager avec des problèmes de dos, bonne soirée.

Leave a Comment

Next post:

Previous post: