≡ Menu

Se lever du lit, tout un art !

Se lever du lit, cette tâche si simple pour le commun des mortels, peut devenir un véritable supplice pour la victime d’un lumbago ou d’un mal de dos en général.

Je vais donc essayer de vous donner une technique pour vous lever en évitant de faire empirer la douleur ou de la faire apparaitre pour ceux qui ne souffrent pas (encore). Tout d’abord, lorsque l’on se réveille, il n’est pas bon de se jeter hors du lit tout de suite. Comme un chat après le réveil, on s’étire en tendant les jambes et les bras, en bougeant la tête doucement. Ce petit rituel peut durer jusqu’à 5 minutes. Plus on est âgé et plus cela a du sens de procéder de cette façon douce.

Encore allongé sur le lit après ces quelques mouvements réalisés en position allongé vient le temps de se lever, l’horreur pour certains et je sais de quoi je parle croyez-moi. Il faut commencer par se tourner sur le coté, droit ou gauche en fonction de sa préférence et/ou de ses douleurs, puis se mettre le plus près possible du bord du lit tout en restant allongé.

Se lever du lit avec un lumbagoLa main libre qui ne repose pas sur le lit prend appui devant le torse alors que les jambes genoux repliés passent tout doucement hors du lit. Le torse s’élève tandis que l’autre bras qui se replie également aide le premier à lever doucement le corps. Les jambes viennent à terre et on est assis sur le coté du lit. il ne reste plus qu’à se lever en poussant sur ces deux bras sans trop pencher le torse en avant.

Cette technique je l’ai appris malgré moi à cause de la douleur, car c’est le seul moyen de se lever sans trop de casse. Mais il faut noter qu’il faut une certaine force musculaire dans les bras (pas énorme non plus) pour y arriver correctement.  En effet plus on est musclé, plus on peut compenser en s’aidant de ses membres ou d’autres parties du corps pour laisser un peu de répit aux muscles de la zone douloureuse qui sont de toute façon souvent très contractés. C’est triste, mais si on est vieux avec très peu de force dans les bras, la chose devient difficile et il faut parfois se faire aider.

Bon courage et levez vous en douceur.

{ 2 commentaires… add one }
  • Helene 27 juillet 2014, 19 07 03 07037

    Salut,
    Quand j’ai eu ma crise aigue, je ne pouvais pas ‘balancer’ les jambes hors du lit. J’ai donc eu recours a un escabeau/tabouret a 2 marches (du style https://www.perigot.fr/fr/JUSTE-PROPRE-3/ESCABEAU-28/ESCABEAU-PLIANT-MEES026.htm), installe a cote du lit, ‘appui-genoux’ vers moi. Je me mettais en position de planche (ventrale ou sur le cote), agrippais l’appui-genoux, me hissais le plus haut possible (comme pour une pompe), puis faisais ‘tomber’ les jambes hors de lit. Je me retrouvais plus ou moins vautree sur l’escabeau, mais avec les pieds sur le sol, et après quelques minutes pour recuperer, j’arrivais a me redresser, et a marcher a petits pas (avec bequilles ou en me tenant aux murs). Bon, j’ai quand meme achete un urinal de lit, et je stocke des bouteilles d’eau minerale, comme ca, s’il y a une prochaine fois, je n’aurais pas a faire autant de deplacements!

  • Jay Malaudos 31 juillet 2014, 0 12 28 07287

    @Helene :

    Heureusement je n’ai jamais été dans un cas aussi invalidant mais je te comprends. On trouve donc tous nos astuces je vois. Bon courage dans cet épreuve.

Leave a Comment